Lire les Actes des Apôtres - 1

Introduction à l'étape

Le prologue des Actes des Apôtres semble n’avoir d’autre fonction que de lier fortement l’ouvrage au «premier livre» consacré par le même auteur – qui s’exprime à la première personne – à l’enseignement de Jésus, et dédié au même Théophile, ce qui signifie «ami de Dieu» (Luc 1,3 ; Actes 1,1). De fait, par une sorte d’effet de tuilage, le dernier récit de l’Évangile selon Luc – les instructions laissées aux apôtres et l’Ascension (Luc 24,44-52) – est aussi le premier des Actes (1,2-14). Il va donc toujours être question de la prédication de Jésus, relayée à présent par ceux qui «l’ont accompagné tout le temps qu’il a vécu parmi nous» (1,21).

Lire la suite : Introduction à l'étape

   

Lire le texte

[1] J’ai consacré mon premier livre, ô Théophile, à tout ce que Jésus a fait et enseigné, depuis le commencement [2] jusqu’au jour où, après avoir donné ses instructions aux apôtres qu’il avait choisis sous l’action de l’Esprit Saint, il fut enlevé au ciel. [3] C’est encore à eux qu’avec de nombreuses preuves il s’était présenté vivant après sa passion ; pendant quarante jours, il leur était apparu et les avait entretenus du Royaume de Dieu. [4] Alors, au cours d’un repas qu’il partageait avec eux, il leur enjoignit de ne pas s’éloigner de Jérusalem, mais d’y attendre ce que le Père avait promis, «ce que, dit-il, vous avez entendu de ma bouche : [5] Jean, lui, a baptisé avec de l’eau, mais vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés sous peu de jours.»

Lire la suite : Lire le texte

   

Méditer - Le récit de la Pentecôte (2,1-13)

Ce récit bien connu de l’événement survenu à Jérusalem, «le jour de la Pentecôte», donne une double réponse. Il réalise la promesse de Jésus à la fin de l’Évangile : «Et voici que moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. Vous donc, demeurez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la force d’en haut» (Luc 24,19). Et il répond, en la rectifiant, à la question des disciples : «Seigneur, est-ce maintenant le temps où tu vas restaurer la royauté en Israël ?» (Actes 1,6). Avec la venue de l’Esprit sur les apôtres, c’est bien le Royaume qui commence à advenir sur la terre.

Pour lire le texte de cette rubrique, cliquez ici

   

Théophile en prière

Sois béni, Père saint, pour le don de ton Esprit,
Esprit d’amour que tu répands à profusion dans le monde.
Sois béni, Seigneur Christ, pour nous avoir envoyé d’auprès du Père
cet Esprit qui, désormais, depuis ton retour dans la gloire,
vient murmurer ta Parole au fond de nos cœurs.
Sois béni, Esprit du Père et du Fils,
qui animes nos vies et guides au long du temps la marche de l’Église.
Pour ce grand don, nous voulons te louer et exulter
dans la joie que tu mets en nous de nous reconnaître fils d’un même Père,
frères unis dans une même communion de pensée et d’action.
Viens, Esprit Saint consolateur,
viens planer, comme au commencement,
sur le monde blessé et lui apporter la consolation
et la force de se construire dans la vérité et la justice.
Toi qui mets sur nos lèvres et dans notre cœur un langage nouveau,
garde-nous dans la joie de ta présence,
dans la docilité à ton action,
dans l’attente ardente des cieux nouveaux
et de la terre nouvelle où tu nous introduiras
dans le partage de l’amour que tu es éternellement,
dans la communion du Père et du Fils. Amen.

   

Qu'en dit Théophile ?

Notre Théophile est d’emblée bouleversé par ces débuts de l’Église de Jérusalem où deux choses surtout le frappent : la puissance du don de l’Esprit et la communion fraternelle qui s’établit dans la communauté.

Lire la suite : Qu'en dit Théophile ?