Lire les Actes des Apôtres - 3

Introduction à l'étape

Depuis le début des Actes des Apôtres, nous suivons la naissance et la croissance de la communauté de Jérusalem : effusion de l’Esprit, premières conversions et premières persécutions, tableaux de la vie de la première communauté, alternent. Dans une seconde partie, qui commence avec le chapitre 6, tout va s’ouvrir et se mettre en mouvement : mouvement intérieur à la communauté, avec l’instauration de nouveaux ministères et l’émergence de nouveaux protagonistes – Étienne, Philippe … – qui n’appartiennent pas au groupe des apôtres ; mouvement extérieur déterminé par les persécutions qui dispersent la communauté et portent l’évangélisation, dans toute la Judée, en Samarie (8,1) et bien au-delà…

Lire la suite : Introduction à l'étape

   

Lire le texte

[1] En ces jours-là, comme le nombre des disciples augmentait, il y eut des murmures chez les Hellénistes contre les Hébreux. dans le service quotidien, disaient-ils, on négligeait leurs veuves. [2] Les Douze convoquèrent alors l’assemblée des disciples et leur dirent : «Il ne sied pas que nous délaissions la parole de Dieu pour servir aux tables. [3] Cherchez plutôt parmi vous, frères, sept hommes de bonne réputation, remplis de l’Esprit et de Sagesse, et nous les préposerons à cet office ; [4] quant à nous, nous resterons assidus à la prière et au service de la parole.»

Lire la suite : Lire le texte

   

Méditer - Le baptême de l'eunuque éthiopien (8,26-40)

Les Actes des Apôtres montrent la course de la Parole s’étendant, depuis Jérusalem, à tout l’Empire. Si les premiers chapitres se déroulent au cœur de la Ville sainte où, après le don de l’Esprit, la première communauté se forme et se structure, très vite les premières persécutions éclatent et conduisent à la dispersion des disciples en Judée et en Samarie. Ainsi l’action même qui avait voulu par la violence étouffer la Parole, a comme résultat de permettre sa diffusion.

Pour lire le texte de cette rubrique, cliquez ici

   

Théophile en prière

Sois béni, Père saint, qui veilles sur tes enfants,
dans les oppositions et les contradictions,
et, de tout, veux faire surgir un plus grand bien.
Sois béni, Seigneur Christ, qui as livré ta vie
pour que la Bonne Nouvelle de ta victoire sur le mal et la mort
atteigne tout homme, si éloigné, si étranger qu’il soit,
et rassemble en un même peuple les frères dispersés.
Sois béni, Esprit de Dieu, qui fais toutes choses nouvelles,
et ne cesse de conduire plus au large l’Église.
Mets en nos cœurs purifiés et renouvelés par l’eau du baptême
la confiance, au lieu de la peur, l’audace, au lieu du repliement,
pour que toujours nous sachions accueillir la résurrection
qui déjà germe en nos vies, en nos communautés, en notre histoire.
Pour que nous sachions te reconnaître à l’œuvre,
même en ce qui nous surprend, nous déroute ou nous ferait douter de ta bonté.
Pour que nous ne confondions jamais ta vérité, éternellement neuve,
avec nos habitudes ou nos attentes.
Toi qui es notre Dieu trois fois saint, maintenant et pour les siècles.
Amen.

   

Qu'en dit Théophile ?

Cette fois-ci les choses vont vraiment un peu vite, et Théophile croit vivre un mauvais rêve : cette communauté nouvellement née, si belle, si attachante, qu’il a vu se former et grandir, voilà qu’elle se trouve attaquée de toutes parts. Attaquée de l’intérieur par des dissensions, pour des questions de langue et de biens, alors que tous n’avaient «qu’un cœur et qu’une âme» et mettaient tout en commun (Actes 4,32). Attaquée de l’extérieur par l’opposition des plus conservateurs et des puissants membres du Sanhédrin, alors qu’ils «louaient Dieu et avaient la faveur de tout le peuple» (2,47). Que s’est-il passé ? Que se passe-t-il pour que la communauté se déchire et que la persécution se lève, si violente qu’elle verse le sang et disperse les disciples, comme une volée de moineaux effrayés ?

Lire la suite : Qu'en dit Théophile ?