Lire les Actes des Apôtres - 5

Introduction à l'étape


Le mois dernier, notre itinéraire nous avait menés de Jérusalem à Jérusalem, en passant par Antioche (ch. 9 à 12). Ce mois-ci, nous allons d’Antioche à Antioche, en passant par Jérusalem, signe que le centre de gravité de l’Église, peu à peu, se déplace. Si Jérusalem demeure l’Église-mère vers laquelle on monte pour faire approuver les décisions ou régler les conflits, Antioche, communauté vivante et cosmopolite, devient le centre d’un mouvement d’évangélisation qui s’étend progressivement à Chypre et en Asie mineure.

Lire la suite : Introduction à l'étape

   

Lire le texte

[1] Il y avait dans l’Église établie à Antioche des prophètes et des docteurs : Barnabé, Syméon appelé Niger, Lucius de Cyrène, Manaën, ami d’enfance d’Hérode le tétraque, et Saul. [2] Or un jour, tandis qu’ils célébraient le culte du Seigneur et jeûnaient, l’Esprit Saint dit : «Mettez-moi donc à part Barnabé et Saul en vue de l’œuvre à laquelle je les ai appelés.» [3] Alors, après avoir jeûné et prié, ils leur imposèrent les mains et les laissèrent à leur mission.

Lire la suite : Lire le texte

   

Méditer - L'assemblée de Jérusalem (15,5-21)

À l’exact milieu du livre des Actes des Apôtres, l’épisode que nous méditons ce mois-ci en constitue aussi le cœur. À partir de ce chapitre 15, le personnage de Pierre, qui a dominé toute la première partie s’efface, et celui de Paul va peu à peu prendre toute la place. Les Actes de Pierre deviennent les Actes de Paul.

Pour lire le texte de cette rubrique, cliquez ici

   

Théophile en prière

Dieu éternel, vivant et vrai,
au commencement de l’humanité renée des eaux du déluge,
tu as voulu faire alliance avec Noé et tous les fils des hommes nés de lui.
Au commencement de l’histoire du peuple élu,
tiré de l’esclavage à travers les eaux de la mer Rouge,
tu as voulu lui donner en Moïse une Loi d’alliance.
Et voici qu’à la plénitude des temps,
dans l’alliance nouvelle et éternelle en ton Fils Jésus,
des hommes de toutes races, langues et peuples renaissent des eaux du baptême.
Sois béni, Seigneur, pour ce signe qui fait de tous,
juifs et païens, hommes et femmes, riches et pauvres,
tes fils et tes filles également bien-aimés
et des frères et sœurs qui ensemble se retrouvent pour te louer.
Sois béni pour l’œuvre de grâce de ton Esprit Saint
qui, des quatre vents, rassemble en ton Église tous ceux qui s’ouvrent à lui.
Sois béni pour la fidélité du peuple juif qui, au long des siècles,
a gardé tes commandements dans l’attente de la venue de ton Messie.
Et pardonne-nous tout ce qui, en ton Église,
olivier sauvage greffé sur l’olivier franc (Romains 11),
a été incompréhension, mépris et persécutions de ces frères aînés dans la foi.
Fais de nous en vérité des frères, heureux de partager
la table de ta parole et de ton Pain,
prémices du banquet des noces éternelles
où tu nous convies et veux sans fin nous rassasier,
dans la communion de ton amour. Amen.

   

Qu'en dit Théophile ?

Théophile, au nom grec, s’était senti fort concerné par la formation de la communauté d’Antioche, la ville où est sans doute né son ami Luc ; il avait été rempli de joie en apprenant que l’Esprit Saint avait répandu ses dons sur la famille de Corneille le centurion, obligeant en quelque sorte Pierre à les baptiser. Comment à présent n’aurait-il le cœur gonflé d’espérance, à l’image de la voile du bateau qui emporte les premiers missionnaires vers l’île de Chypre ?

Lire la suite : Qu'en dit Théophile ?