Lire les Actes des Apôtres - 6

Introduction à l'étape


Après l’assemblée de Jérusalem qui a solennellement accepté que Juifs et païens, recevant la Bonne Nouvelle du salut, forment ensemble une même communauté de frères, et qui a promulgué quelques dispositions pratiques permettant la vie en commun, une nouvelle étape peut s’ouvrir dans l’œuvre d’évangélisation. Une nouvelle partie commence donc, dans le récit des Actes, centrée sur les missions de Paul. Celui-ci est désormais le protagoniste principal, accompagné de quelques disciples : Silas (15,40), Timothée (16,1-3), Aquilas et Priscille (18,2-3), et sans doute Luc lui-même puisqu’on trouve, en 16,10-15, le premier de ces «passages en ‘nous’», comme disent les exégètes, qui font penser que Luc a bien participé au voyage et a été le témoin direct des événements qu’il raconte.

Lire la suite : Introduction à l'étape

   

Lire le texte

[36] Quelque temps après, Paul dit à Barnabé : «Retournons donc visiter les frères dans toutes les villes où nous avons annoncé la parole du Seigneur, pour voir où ils en sont.» [37] Mais Barnabé voulait emmener aussi Jean, surnommé Marc ; [38] Paul, lui, n’était pas d’avis d’emmener celui qui les avait abandonnés en Pamphylie et n’avait pas été à l’œuvre avec eux. [39] On s’échauffa, et l’on finit par se séparer. Barnabé prit Marc avec lui et s’embarqua pour Chypre. [40] De son côté, Paul fit choix de Silas et partit, après avoir été confié par les frères à la grâce de Dieu.

Lire la suite : Lire le texte

   

Méditer - La délivrance de Paul et Silas (16,25-34)

Au cours de ses missions, Paul, comme tous les apôtres avant lui, rencontre l’opposition, l’hostilité, les sévices. Dans le passage que nous méditons ce mois-ci, nous le retrouvons, avec Silas son compagnon, dans la prison de Philippes. Mais, au milieu de la nuit, un tremblement de terre ouvre la porte et délivre les prisonniers. S’agit-il du récit d’une délivrance miraculeuse, comme celle qu’a connue Pierre à Jérusalem ? Luc a-t-il seulement voulu montrer que ce que le Seigneur avait fait pour Pierre, il l’accomplit pareillement pour Paul ?

Pour lire le texte de cette rubrique, cliquez ici

   

Théophile en prière

Dieu Très-Haut, créateur de l’univers,
toi qui as fait et le ciel et la terre et la mer,
sois béni d’avoir mis en l’homme, créé à ton image,
le goût et le désir de te chercher
fût-ce au travers de pratiques magiques ou de réflexions philosophiques,
car toi seul es assez grand pour combler son cœur.
Sois béni d’avoir mis au cœur de certains
le désir de t’annoncer et de révéler ton vrai visage de Père.
Sois béni pour Paul l’apôtre, pour Silas et Timothée,
pour tous les témoins qui, à la suite du Fils unique,
ont livré leur vie pour faire connaître à leurs frères la Bonne Nouvelle du salut.
Sois béni pour Priscille, pour Lydie et Damaris,
pour ces femmes qui, dans le silence et la prière,
ont travaillé à l’enfantement des Églises nouvelles,
de ton Église peu à peu répandue sur la face du monde.
Inspire-nous ce même désir missionnaire
car tant de frontières restent encore à passer
pour porter aux nations les plus lointaines
et aux replis les plus secrets du cœur de l’homme
l’Évangile de Dieu, la Bonne Nouvelle de l’amour
dont toi, Dieu notre Père, tu nous aimes chacun de préférence,
et de la vie dont tu veux nous combler dans une éternité de délices. Amen.

   

Qu'en dit Théophile ?

La joie qui avait envahi le cœur de Théophile, à la lecture du décret pris par l’assemblée de Jérusalem, ne se dissipe pas. Car «la porte de la foi» avait bien été ouverte aux païens, et maintenant ce sont ses conséquences concrètes qu’il voit se déployer, partout où se portent les pas des missionnaires. Sur les rivages de la Méditerranée et dans «les îles lointaines» (Isaïe 49,1), partout le Nom de Jésus est proclamé et partout éclosent des Églises nouvelles.

Lire la suite : Qu'en dit Théophile ?