Lire les Actes des Apôtres - 7

Introduction à l'étape

Nous voici presque arrivés au terme des missions de Paul. L’Église d’Éphèse, la dernière qu’il ait fondée, n’est pas – loin s’en faut – la plus éloignée d’Antioche, son point de départ, mais peut-être la plus emblématique par l’importance de la ville, capitale de la province d’Asie, et ses résistances à l’œuvre d’évangélisation, tant du côté des Juifs que des païens. C’est à partir de cette métropole que Luc fait débuter le voyage de Paul vers Jérusalem, qui représente aussi sa dernière mission, à travers la Macédoine, l’Achaïe, à nouveau la Macédoine et la Syrie (19,21-21,14). Voyage qui, comme il l’avait annoncé, s’achève, presque dès son  arrivée dans la Ville sainte, par son arrestation dans le Temple et un discours aux Juifs de Jérusalem qui n’a d’autre résultat que de le faire enfermer dans la forteresse Antonia sous garde romaine (21,15-22,29). On est donc là dans une section charnière, difficile d’ailleurs à délimiter tant Luc utilise un procédé de tuilage entre les épisodes qu’il raconte où Paul le missionnaire devient Paul le prisonnier.

Lire la suite : Introduction à l'étape

   

Lire le texte

[21] Après ces événements, Paul forma le projet de traverser la Macédoine et l’Achaïe pour gagner Jérusalem. «Après avoir été là, disait-il, il me faut voir également Rome.» [22] Il envoya alors en Macédoine deux de ses auxiliaires, Timothée et Éraste ; pour lui, il resta quelque temps encore en Asie.

Lire la suite : Lire le texte

   

Méditer - Les adieux aux anciens d’Éphèse (Actes 20,17-35)

Comme la première partie le faisait pour Pierre, la seconde partie des Actes donne à entendre plusieurs discours de Paul : discours aux Juifs dans la synagogue d’Antioche de Pisidie (13,16s) ; discours aux Grecs devant l’Aréopage d’Athènes (17,22s). Mais, en ce chapitre 20, il s’agit de l’unique discours dans les Actes prononcé à l’intention d’une communauté chrétienne et, plus précisément, de ses pasteurs.

Pour lire le texte de cette rubrique, cliquez ici

   

Théophile en prière

Seigneur Jésus, tu as pris résolument la route de Jérusalem
pour t’y livrer à ta Passion volontaire
et réconcilier en ta chair les hommes entre eux et avec Dieu ;
sois béni pour les témoins de ton amour
qui à ta suite, dans le même élan,
ont choisi de livrer leur vie pour leurs frères et pour toi.
Tu es le Bon Pasteur qui connaît chacune de ses brebis par son nom,
veille sur les plus faibles et se réjouit des bien portantes ;
sois béni pour les pasteurs de ton Église
qui, à ta suite, prennent soin de leurs frères,
en imitant ta douceur et ta bienveillance.
Fais de toute notre vie un témoignage à la gloire de ton Nom,
qui dise, par tous ses actes, la joie qu’il y a à se livrer à ton amour
et à ne rien vouloir retenir qui puisse être donné.
Jusqu’à ce que cette joie débordante de se savoir aimé de toi
soit annoncée et partagée par tous
et que s’établisse, sur la terre comme au ciel,
le Règne de ta douceur et de ta paix. Amen.

   

Qu'en dit Théophile ?

Paul emprisonné ? Théophile en est bouleversé et ne peut y croire. Ce «messager de la Bonne Nouvelle» qui, inlassablement, arpentait l’Asie et l’Europe, les îles et les terres, comment peut-il être enchaîné ? Ce héraut de l’Évangile qui parlait à tous avec la même fougue, argumentant avec les Juifs et discutant avec les Grecs, si maladroit et si habile tout à la fois, brûlé par l’amour du Christ qu’il ne pouvait pas ne pas annoncer, se peut-il qu’on l’ait fait taire ?

Lire la suite : Qu'en dit Théophile ?