Pour commencer

PDFImprimerEnvoyer

À la rencontre d'un texte... ou plutôt d'une bibliothèque !

La Bible est un livre difficile, attirant et rebutant à la fois : si loin de nous dans son style et ses expressions, et en même temps si exact et si proche dans sa représentation du cœur de l'homme. Il n'est donc pas facile d'ouvrir la Bible mais si, aujourd'hui encore, nous lisons et prions ces textes qui forment les Écritures, c'est parce que Dieu nous y parle.

 

Et il le fait à travers une histoire, à travers des auteurs qui ont leur culture, leur manière de percevoir et de dire Dieu à l’œuvre dans l’histoire d’Israël. La Bible, c'est donc à la fois l'homme qui nous parle de Dieu, Dieu qui nous parle de l'homme et Dieu qui nous parle de lui-même ! Discours multiple et multiforme dont la rédaction court sur une durée très longue (environ 1000 ans !). On comprend que l'on parle parfois, à juste titre, de «bibliothèque» pour désigner la Bible...

 

Dès lors, ouvrir la Bible, c'est commencer un voyage. Entamer une rencontre avec l'inconnu. Cet atelier biblique voudrait être un guide dans ce périple qui sera aussi un pèlerinage. Il peut arriver qu'on se lasse durant un pèlerinage... Le fait de se savoir accompagné par plus de 1500 pèlerins pourra être une aide. Et si vous êtes est un peu perdu, n'hésitez pas : posez votre question là où il vous est proposé de le faire ; les réponses seront publiées au fur et à mesure et leur lecture pourra servir à tous.

Un évangile, un évangéliste

Nous ne retenons souvent des évangiles que les extraits qui sont lus à la messe dominicale. Des récits ou enseignements marquants qui, certes, contiennent l’essentiel du message évangélique, mais qui ne permettent pas de saisir comment chaque épisode est enchâssé dans l’ensemble. Or chaque évangéliste, qui a reçu de la tradition le récit des paroles et des gestes de Jésus, les a disposés et agencés en fonction de son propre projet théologique. Ce qui nous permet de contempler des visages du Christ, non pas différents, mais complémentaires. C’est cette visée du rédacteur que permet de comprendre la lecture continue d’un évangile.

L'évangile de Luc – avec lequel l'atelier biblique a démarré en novembre 2009 – est écrit pour une  communauté issue, non du judaïsme mais du paganisme, et souligne donc les traits universels du message du Christ. Il met fortement l’accent sur des traits importants aujourd’hui : le rôle de l’Esprit Saint, la miséricorde du Père, la joie… Un bon guide donc pour rafraîchir et approfondir notre regard sur le visage de Jésus. Dans la suite de cet écrit, nous proposons à présent de lire ensemble les Actes des Apôtres.

Comment procéderons-nous ?

Chacun peut évidemment butiner à sa convenance dans les éléments qui seront proposés.


Si l’on veut procéder méthodiquement, voilà le cheminement que l’on pourra suivre :
Lire, dans une grosse bible*, le chapitre proposé, en étant attentif à la façon dont les différents éléments se succèdent. Cette première étape n’est pas encore présente dans l’atelier du 10 novembre.
Méditer plus particulièrement le passage à travailler et la présentation globale qui en est faite. Ce passage vous sera fourni en version imprimable* de façon à pouvoir travailler directement sur le texte. Vous pourrez aussi approfondir les mots et expressions en couleur (ou en gras) dans le texte : un clic de souris vous donne accès à des précisions et explications complémentaires. Enfin, pour conclure ce deuxième temps, il vous sera encore proposé d’enrichir votre réflexion grâce à la lecture d’un texte spirituel. Sachez aussi qu’il vous est possible de poser une question sur un point à élucider (les réponses seront mises en ligne au fur et à mesure de l’arrivée des questions).
• Enfin, prier à partir de tout ce qui aura été (re)découvert… Une prière vous sera proposée à la fin de chaque atelier, mais libre à vous de vous laisser inspirer une autre prière ! Vous pourrez aussi nous l’envoyer si vous souhaitez la partager aux autres participants de l’atelier biblique en ligne.
• L’ultime étape, contempler, sera l’occasion de faire dialoguer art et Écritures à travers la contemplation d’une œuvre. Un fond d’écran vous sera aussi proposé pour chaque atelier.

 

 


* La traduction que nous avons choisie est celle de la Bible de Jérusalem.