Lire

Luc 24

[1] Le premier jour de la semaine, à la pointe de l’aurore, elles allèrent à la tombe, portant les aromates qu’elles avaient préparés. [2] Elles trouvèrent la pierre roulée de devant le tombeau, [3] mais, étant entrées, elles ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. [4] Et il advint, comme elles en demeuraient perplexes, que deux hommes se tinrent devant elles, en habit éblouissant. [5] Et tandis que, saisies d’effroi, elles tenaient leur visage incliné vers le sol, ils leur dirent : «Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? [6] Il n’est pas ici ; mais il est ressuscité. Rappelez-vous comment il vous a parlé, quand il était encore en Galilée : [7] Il faut, disait-il, que le Fils de l’homme soit livré aux mains des pécheurs, qu’il soit crucifié, et qu’il ressuscite le troisième jour.» [8] Et elles se rappelèrent ses paroles.

[9] À leur retour du tombeau, elles rapportèrent tout cela aux Onze et à tous les autres. [10] C’étaient Marie la Magdaléenne, Jeanne et Marie, mère de Jacques. Les autres femmes qui étaient avec elles le dirent aussi aux apôtres ; [11] mais ces propos leur semblèrent du radotage, et ils ne les crurent pas.

[12] Pierre cependant partit et courut au tombeau. Mais, se penchant, il ne voit que les linges. Et il s’en alla chez lui, tout surpris de ce qui était arrivé.

[13] Et voici que, ce même jour, deux d’entre eux faisaient route vers un village du nom d’Emmaüs, distant de Jérusalem de 60 stades, [14] et ils conversaient entre eux de tout ce qui était arrivé. [15] Et il advint, comme ils conversaient et discutaient ensemble, que Jésus en personne s’approcha, et il faisait route avec eux ; [16] mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître. [17] Il Leur dit : «Quels sont donc ces propos que vous échangez en marchant ?» Et ils s’arrêtèrent, le visage sombre. [18] Prenant la parole, l’un d’eux, nommé Cléophas, lui dit : «Tu es bien le seul habitant de Jérusalem à ignorer ce qui y est arrivé ces jours-ci» – [19] «Quoi donc ?», leur dit-il. Ils lui dirent : «Ce qui concerne Jésus le Nazarénien, qui s’est montré un prophète puissant en œuvres et en paroles devant Dieu et devant tout le peuple, [20] comment nos grands prêtres et nos chefs l’ont livré pour être condamné à mort et l’ont crucifié. [21] Nous espérions, nous, que c’était lui qui allait délivrer Israël ; mais avec tout cela, voilà le troisième jour depuis que ces choses sont arrivées ! [22] Quelques femmes qui sont des nôtres nous ont, il est vrai, stupéfiés. S’étant rendues de grand matin au tombeau [23] et n’ayant pas trouvé son corps, elles sont revenues nous dire qu’elles ont même eu la vision d’anges qui le disent vivant. [24] Quelques-uns des nôtres sont allés au tombeau et ont trouvé les choses tout comme les femmes avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont pas vu !»
[25] Alors il leur dit : «Ô cœurs sans intelligence, lents à croire à tout ce qu’ont annoncé les Prophètes ! [26] Ne fallait-il pas que le Christ endurât ces souffrances pour entrer dans sa gloire ?» [27] Et, commençant par Moïse et parcourant tous les Prophètes, il leur interpréta dans toutes les Écritures ce qui le concernait.
[28] Quand ils furent près du village où ils se rendaient, il fit semblant d’aller plus loin. [29] Mais ils le pressèrent en disant : «Reste avec nous, car le soir tombe et le jour déjà touche à son terme.» Il entra donc pour rester avec eux. [30] Et il advint, comme il était à table avec eux, qu’il prit le pain, dit la bénédiction, puis le rompit et le leur donna. [31] Leurs yeux s’ouvrirent et ils le reconnurent... mais il avait disparu de devant eux. [32] Et ils se dirent l’un à l’autre : «Notre cœur n’était-il pas tout brûlant au-dedans de nous, quand il nous parlait en chemin, quand il nous expliquait les Écritures ?»
[33] À cette heure même, ils partirent et s’en retournèrent à Jérusalem. Ils trouvèrent réunis les Onze et leurs compagnons, [34] qui dirent : «C’est bien vrai ! le Seigneur est ressuscité et il est apparu à Simon !» [35] Et eux de raconter ce qui s’était passé en chemin, et comment ils l’avaient reconnu à la fraction du pain.

[36] Tandis qu’ils disaient cela, lui se tint au milieu d’eux et leur dit : «Paix à vous !» [37] Saisis de frayeur et de crainte, ils pensaient voir un esprit. [38] Mais il leur dit : «Pourquoi tout ce trouble, et pourquoi des doutes montent-ils en votre cœur ? [39] Voyez mes mains et mes pieds ; c’est bien moi ! Palpez-moi et rendez-vous compte qu’un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’en ai.» [40] Ayant dit cela, il leur montra ses mains et ses pieds. [41] Et comme, dans leur joie, ils ne croyaient pas encore et demeuraient saisis d’étonnement, il leur dit : «Avez-vous ici quelque chose à manger ?» [42] Ils lui présentèrent un morceau de poisson grillé. [43] Il le prit et le mangea devant eux.

[44] Puis il leur dit : «Telles sont bien les paroles que je vous ai dites quand j’étais encore avec vous : il faut que s’accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la Loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes.» [45] Alors il leur ouvrit l’esprit à l’intelligence des Écritures, [46] et il leur dit : «Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait et ressusciterait d’entre les morts le troisième jour, [47] et qu’en son Nom le repentir en vue de la rémission des péchés serait proclamé à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. [48] De cela vous êtes témoins.
[49] «Et voici que moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. Vous donc, demeurez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la force d’en haut.»
[50] Puis il les emmena jusque vers Béthanie et, levant les mains, il les bénit. [51] Et il advint, comme il les bénissait, qu’il se sépara d’eux et fut emporté au ciel. [52] Pour eux, s’étant prosternés devant lui, ils retournèrent à Jérusalem en grande joie, [53] et ils étaient constamment dans le Temple à louer Dieu.

 


 

Traduction Bible de Jérusalem - Tous droits réservés