13 février 2011 - Profession de sœur Isaïe

PDFImprimerEnvoyer

Une profession monastique est toujours un événement : un événement pour la communuauté qui accueille l'engagement «pour toujours» d'un de ses membres ; un événement pour le frère ou la sœur qui ose ce pas décisif à la suite du Christ sur ce chemin particulier qu'est la vie monastique «au cœur des villes au cœur de Dieu», dans les Fraternités de Jérusalem ; et un événement aussi pour l'Église, et comment ne pas le ressentir avec une acuité toute particulière dans cette Église de Belgique affectée par tant de souffrances et en même temps si pleine d'espérance... Comme le cardinal Godfried Danneels, venu présider la liturgie de ce dimanche, le rappelait dans son homélie : «La vocation n’est pas d’abord une prestation humaine, un acte d’alpinisme spirituel, elle est d‘abord une grâce. Dieu soit loué !».

Voir le reportage photos (© FMJ)

 

Plusieurs frères et sœurs de différentes fondations étaient venus s'associer à cette grande joie : de Paris, de Rome, de Varsovie, de Vézelay, de Cologne, de Strasbourg, en voiture, en train ou en avion, ils ont convergé vers la capitale européenne pour partager une vraie fête communautaire autour de sœur Isaïe qui s'engageait pour toujours à la suite du Christ en «Jérusalem». Dans une salle Béthanie comble et autour d'un buffet garni par les soins de chacun et de nombreux laïcs venus aider à l'organisation de l'événement, chacun a pu profiter de cette belle joie partagée. Qu'elle rayonne encore longtemps sur sœur Isaïe ainsi que sur tous ses frères et sœurs de Bruxelles et sa famille !

Lire l'homélie du cardinal Godfried Danneels (pdf)