Jeunes, vous êtes forts

PDFImprimerEnvoyer

Méditation d’une sœur de Bruxelles, à l’office du milieu du jour, sur la première lecture de saint Jean 2, 12-17, ce mardi 30 décembre, alors que 40.000 jeunes se rencontrent à Bruxelles, à l’occasion de la Rencontre européenne avec la communauté de Taizé, dont 200 qui se retrouvent chaque matin dans la paroisse Saint-Gilles.

30 décembre 2008
1 Jn 2,12-17

Frères et sœurs,

L’auteur de la lettre s’adresse à des chrétiens d’Asie mineure qu’il connaît bien. Ce sont des chrétiens de tout âge, mais aujourd’hui, à cause de la rencontre de Taizé, ici à Bruxelles, nous sommes frappés par les paroles qu’il adresse aux plus jeunes.


Jeunes, vous êtes forts. Oui, vous êtes forts en Celui qui vous donne la Vie, en Celui qui vous a pardonnés et qui vous a sauvés, en Celui qui vous fait le don de sa Parole.

Oui, vous êtes forts, car vous avez une vie devant vous, des pages blanches à écrire, des charismes à faire fructifier et à développer dont le premier est la foi.

Oui, jeunes, vous êtes forts car vous avez la force de l’âge et l’amour de la vie, une route à tracer et surtout vous avez l’espérance et «ceux qui espèrent dans le Seigneur renouvellent leurs force, il leur vient des ailes comme aux aigles. Ils courent sans se lasser» (Is 40, 31). Oui, jeunes, vous êtes forts en Celui à qui vous appartenez par le baptême, le Christ.


Vous êtes forts car en réalité vous êtes faibles, fragiles, dépendants. Vous ne vous êtes pas donné la vie. Elle vient de Dieu et elle est son don à chaque instant. Tout cela est une folie et une faiblesse pour le monde. Mais pour vous qui croyez en Dieu, votre force repose dans l’amour du Christ pour vous. Le Christ est mort par amour pour chacun de vous sur la croix et sa croix est la puissance et la sagesse de Dieu. Votre bonheur et votre vie se trouvent dans l’accomplissement de la volonté de Dieu en réponse d’amour. Celui qui fait la volonté de Dieu demeure pour toujours.