Messe des Cendres à la prison Saint-Gilles

24-02-2009

Imprimer

Chaque jour, de 17h00 à 18h00, nous sommes invités à porter dans notre prière les prisonniers, les étrangers et les malades. À Bruxelles, notre prière se concrétise chaque année sur les lieux-même de la prison Saint-Gilles, au cœur de la ville, à 10 mn de nos Fraternités, en célébrant avec les détenus l’entrée en Carême.


D’autres cellules, d’autres réalités… des portes s’ouvrent pour aussitôt se refermer. La notion du temps n’est plus la même. L’heure que nous passons d’ordinaire à l’oraison, avant de chanter les vêpres et la messe, est ce soir consacrée à l’entrée dans la prison, à l’enregistrement, aux passages des différents sas, pour arriver dans cette petite chapelle aménagée aux couleurs de l’Orient par le P. Koudary et son équipe.


Toutes nos langues sont convoquées dans la liturgie pour que chaque personne puisse se sentir rejointe par le Christ dans sa propre histoire. Avec nos fronts marqués d’une croix de cendre, nous entendons ensemble, frères et sœurs, détenus et gardiens, prêtres et aumôniers, le même appel du Christ : «Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle» (Marc 1, 15). Oui, tournés vers le même Seigneur, avec notre passé plus ou moins lourd, nous lui remettons ce soir notre désir de conversion, de réconciliation avec Lui, avec nous-même et avec le prochain. Bon carême à tous et avec toute l’Église.

 

 

Pour lire l'homélie prononcée lors la liturgie à la prison de Saint-Gilles, cliquez sur l'icône pdf ci-contre.


Facebook Google Twitter