Prier dans la ville

La lectio divina - Contempler

PDFImprimerEnvoyer

La contemplation est alors le dernier «degré» de cette échelle idéale. Le croyant se sent visité par la Présence de Dieu et il connaît la «joie indicible» (1 P 1,8) de cette inhabitation. La contemplation ne désigne pas un état d’extase et elle ne fait allusion à aucune «vision», mais elle indique la conformation progressive du regard de l’homme à celui de Dieu. Elle indique ainsi l’acquisition d’un esprit de reconnaissance et de compassion, de discernement, de patience et de paix. Comme la Parole tend vers l’Eucharistie, de même la lectio divina façonne progressivement un homme eucharistique, capable de gratitude et de gratuité, de discernement de la présence du Seigneur dans l’autre et dans les différentes situations de l’existence. Cet homme sera aussi un homme de charité, capable d’agapé. En un mot, la lectio divina débouche sur la vie : elle manifeste sa fécondité dans la vie d’un homme.
 
La lectio divina dessine de cette façon une parabole de la prière à la prière : elle avait commencé par l’invocation de l’Esprit, elle aboutit maintenant à la contemplation, la reconnaissance, la louange. La lectio divina tend à l’eucharistie.


...........................................................................
Cette méditation a été composée
à partir de l'article d'Enzo Bianchi :
"La lectio divina - Fondements et pratiques",
extrait du Sources Vives n°113 :
Prier la Bible (épuisé)