Buisson Ardent à Saint-Gervais le 21 mai

PDFImprimerEnvoyer

«Je ne chercherai pas à dire à tout prix, que le linceul est vrai (...)
Mais comme cette foi en ce Visage me fait une telle joie,
je ne peux que vouloir la partager» (Frère Pierre-Marie)

Dans la lumière de Pâques, frère Pierre-Marie nous entraine dans la contemplation du Transpercé, Celui que le Père a exalté ! Au programme, une conférence à deux voix de Béatrice Guespereau et d’Antoine Macquet sur le thème : «Le Linceul, reflet de la Passion et témoin de la Résurrection» à 15h30, suivie de la veillée d’adoration. Orgue, clarinette, violon et violoncelle, accompagneront les méditations de frère Pierre-Marie au cœur de la prière.


 « Je ne chercherai pas à dire à tout prix, que le linceul est vrai ; que son authenticité s’impose ; qu’il y aurait faute à le nier ; qu’on ne peut plus objectivement en douter... Mais je dirai, avec la même liberté, pourquoi, pour ma part, je crois qu’il est vrai. Non point parce que j’ai besoin de cela pour fonder ma foi au Christ mort et ressuscité. Mais parce qu’il me parait juste et bénéfique de contempler ainsi, comme il me l’est demandé, le Transpercé. Car cela m’est doublement demandé : dans le Premier Testament, par la bouche du prophète Zacharie (Za 12,10) ; et dans le nouveau Testament, par la parole de l’évangéliste Jean (Jn 19,37). Cette double insistance de l’Ecriture Sainte m’a toujours beaucoup frappé. Et si elle était en vérité éminemment prophétique, comme tout invite à penser ?


(…) Et qu’y a-t-il d’imprimé sur... le linceul affaissé (Jn 20,5) ?
Et si lui aussi, comme l’Evangile, disait vrai ?
Si ce linceul de Turin restait pour nous le témoin, vingt siècles après, du Réveil du Ressuscité ? » (Frère Pierre-Marie)

 

Écouter...

Interview de frère Pierre-Marie
par Catherine Aubin pour Radio-Vatican
(06-09-2006)


Player mp3