2e semaine de Carême - C

Mais où donc est le Père ?

Il y a la figure, inscrite dans le Premier Testament ;
il y a la parabole qui conduit au Mystère,
et il y a la réalité même dont nous vivons.

La figure est l’histoire de Joseph
qui vient trouver ses frères
qui le jettent dans la citerne
et finalement le vendent.
Par jalousie.

La parabole évoque le fils
qui vient auprès des vignerons
pour que ceux-ci reviennent à la justice,
mais qui est jeté hors de la vigne
et mis à mort.
Par envie.

La réalité dont nous vivons
est celle du Fils unique, Jésus,
jeté hors de la ville
et mis à mort dans la honte et la malédiction.

Triple tableau
où le fils est rejeté.

Mais où est le Père ?
Où est le père de Joseph ?
Il n’est pas à Sichem
où Joseph rejoint ses frères
qui veillent sur les troupeaux.
Il est loin de là, à Hébron.
Le père n’est pas là
quand le fils est jeté dans la citerne et vendu.
Où est le père quand le fils
subit la violence des vignerons
qui le tuent hors de la ville ?
Il est au loin, nous dit l’Évangile.

Mais où est le Père quand le Fils,
quand Jésus meurt sur le bois de la croix ?
Est-il à Hébron ou en voyage ?
Non !
Le Père est là.

Le Père est là vers qui Jésus se tourne :
«Pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font !»(Lc 23,24)
Le Père est là,
Source éternelle de miséricorde.

Le Père est là vers qui Jésus crie :
«Mon Dieu, mon Dieu,
pourquoi m’as-tu abandonné ?» (Mt 27,46).
Le Père est là
dans le silence abyssal du Golgotha.

Le Père est là à qui Jésus s’abandonne :
«Père en tes mains,
je remets mon esprit» (Lc 23,46).
Le Père est là
qui accueille le Fils en son exode.

Oui, le Père est là
et l’art l’a souvent représenté
qui soutient de ses bras le Fils ensanglanté,
qui le bénit
et fait descendre sur lui l’Esprit de vie.

Le Père est là.
Mais il est là dans le mystère de son retrait,
épreuve suprême pour Jésus abandonné.

Le Père est là.
Mais comment est-il là ?
Il est là dans le don.
Il est Celui qui envoie son Fils
comme le vieux Jacob
envoya Joseph auprès de ses frères,
ou le père, son fils,
auprès des vignerons homicides.
Mais le Père est, plus encore,
Celui qui donne son Fils.
Le Père est là dans le don,
le don du Fils.
Il est là puisqu’il donne
Celui avec qui il est UN.
Il donne Celui qui est tout son amour,
celui en qui il déverse éternellement
tout son amour.

*

Et nous, frères et sœurs ?
Nous contemplons le Crucifié
comme le don que le Père
fait à l’humanité de tous les temps.
Et nous percevons le cœur transpercé du Père.

Jésus est le Fruit de l’arbre de la croix,
Fruit qui est le don du Père.
En recevant le Fruit,
en recevant le Fils,
nous recevons le Père.

Nous tous qui d’une manière ou d’une autre
sommes orphelins,
au pied de la croix,
nous trouvons un père,
nous trouvons le Père.

Au pied de la croix
et donc au pied de l’autel.






Méditer la Parole

9 mars 2007

Saint-Sacrement, Montréal

Frère Antoine-Emmanuel

 

Frère Antoine-Emmanuel

Lectures bibliques

Genèse 37,3-4.12-13a.17b-28

-

-

Matthieu 21,33-43.45-46

Imprimer l'homélie

Télécharger la version pdfTélécharger la version pdf