Vigiles de Pentecôte

C’était le dernier jour de la fête des Tentes, Jérusalem est en liesse.
Elle fait mémoire de la fidélité de Dieu dans le désert.
Au matin de la fête, on allait puiser symboliquement de l’eau à la piscine de l’Envoyé,
on se souvenait du don de l’eau et de la bonté de Dieu durant l’Exode.
Alors Jésus debout dans le Temple de Jérusalem s’écria :
« Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive celui qui croit en moi ! »
Lui l’Envoyé du Père, voici qu’il se tient devant nous.
Le voici au cœur de son Église dans son temple saint.
Lui la Source de Vie,
voici qu’il s’épanche au seuil du Temple comme une eau vive jaillissant en vie éternelle.
Et par le souffle de son Esprit il murmure en nos cœurs : « Viens vers le Père ».
Le maitre intérieur est là, il t’appelle.
« Viens », toi qui es né de l’eau et de l’Esprit,
Si l’Ascension inaugurait hier les prémices de ta naissance au Ciel,
désormais la Pentecôte t’engage dans une croissance vers un terme de Lumière et de Paix.
Ainsi en ce soir, dans une tendresse toute maternelle,
l’Esprit et l’Église te disent : « Viens »
L’Esprit et l’Église viennent façonner en toi l’enfant de Dieu.
Depuis toute éternité,
de Babel à Jérusalem, de la tour orgueilleuse à l’humble Cénacle,
voici que l’humanité est comme visitée, recrée et emportée
dans un enfantement qui dure encore.
« Car nous le savons bien nous dit saint Paul,
la création tout entière gémit, elle passe par les douleurs d’un enfantement qui dure encore.
Et elle n’est pas seule. »
Elle n’est pas seule,
car à ton tour, te voici transformé de jour en jour.
Ainsi l’Esprit et l’Église viennent imprimer en toi les traits du Fils.
Ainsi l’Esprit se pose en toi comme un sceau sur ton cœur.
Mais quelles seront ces marques de l’Esprit dans ta vie ?
Quelle est cette eau qui s’écoule en toi et qui murmure alentour : « Viens vers le Père » ?

***
Cette eau est une source fragile qui s’épanche avec patience et douceur.
Si ton cœur est en toi lourd et informe comme de la glaise,
s’il est parfois dur et saillant comme une pierre,
Viens à la source et laisse toi engendrer par l’Esprit,
laisse-toi façonner par l’eau de la Vie.

C’est le goutte à goutte de la Parole et de l’Esprit,
qui peu à peu imprimeront en toi l’Amour du Père
et les sentiments du Fils à l’égard de tout homme.
C’est l’Esprit de Dieu qui a parlé jadis par les prophètes
et qui révélait à Ézéchiel son Alliance.
« Je vous donnerai un cœur nouveau,
je mettrai en vous un esprit nouveau,
j'ôterai de vous le cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair. »
C’est l’Esprit de Dieu qui, patiemment et fidèlement, imprime en nous ses lois et ses commandements
afin que nous les mettions en pratiques.
Comme nous le dit saint Paul,
« nous sommes cette lettre du Christ (…) écrite non avec de l'encre,
mais avec l'Esprit du Dieu vivant,
non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les cœurs. »

Ce goutte à goutte, c’est l’Esprit de Dieu
qui imprime dans ton histoire le projet d’Amour du Père
et qui dépose les jalons d’une Alliance éternelle.
C’est le chemin de la promesse qui se dévoile au cœur de ton existence,
c’est ta vocation qui jaillit dans ton cœur disponible et abandonné.

Ce goutte à goutte, c’est le don de l’Esprit
qui te donne son Conseil, sa Science et sa Force
afin que ta vie se laisse façonner par l’Amour du Père
et qu’elle s’engage avec l’Esprit du Fils sur le chemin de l’Alliance.

***
Cette eau est une eau souterraine qui s’épanche avec fidélité et humilité.
Si tu es fatigué par la route,
si comme le prophète Élie ton âme est désolée et broyée par la souffrance,
si comme la bien-aimée du Cantique ton cœur est brûlé
et comme desséché par l’aridité des déserts contemporains,
viens puiser à la source et laisse-toi engendrer par l’Esprit
et vivifier par l’eau du Rocher spirituel.

Cette eau vivifiante, c’est l’Esprit de Dieu
qui demeure depuis ton baptême dans les profondeurs de ton cœur
afin que tu puisses y revenir pour t’y ressourcer,
pour y puiser la joie du don.
Sur le chemin du désert, en te ressourçant dans les secrets du silence,
comme Élie, tu découvriras la Présence de ton Dieu.
Sur la margelle du puits,  en puisant aux sources de la prière et de la contemplation,
comme la Samaritaine tu découvriras le visage de ton époux.
« Ton Époux c’est ton créateur dont le nom est ‘Seigneur tout puissant’ ».
Ainsi tu seras visitée, tu seras consolée dans ta solitude et ta détresse.

Cette eau vivifiante, c’est l’esprit de Dieu
qui sourd en toi et qui peut jaillir en vie éternelle.
C’est une eau minérale qui habite ta terre et qui la comble de richesses.
C’est l’Esprit de Dieu qui imprègne tes actions
pour qu’elles portent un fruit de vie, un fruit d’éternité.
C’est l’Esprit de Dieu qui déverse en toi ses charismes
comme autant de minéraux ou d’éléments de vie.
Ainsi goûteras-tu la paix, la joie, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur.

Cette eau vivifiante, c’est le don de la sagesse
qui te fait reconnaître l’œuvre du Seigneur,
c’est le don d’intelligence
qui t’invite à relire ses merveilles aux creux de ta vie
et qui t’ouvre à la louange et à l’adoration.

***
Cette eau est une eau bouillonnante qui s’épanche avec force, fraicheur et pureté.
Si ton cœur est abîmé par le péché,
si ton âme est divisée et tiraillée par l’orgueil et l’égoïsme
ou si ta vie se ferme aux appels des assoiffés de la cité !
Viens à la source, monte au Temple de Jérusalem
et laisse-toi engendrer par l’Esprit et purifier par le fleuve de Vie.

C’est un torrent de miséricorde qui traversera ton cœur,
c’est le fleuve de Vie jailli du Trône de l’Agneau
qui te purifiera des eaux troubles de la mort qui stagnent en toi.
C’est ainsi que l’esprit de Dieu viendra clarifier ce qui demeure confus.
Par le pardon et la miséricorde, il viendra unifier ce qui en toi demeurait dispersé.
C’est ainsi que céderont en toi et autour de toi les divisions et les murailles de la mort.
Dans nos failles, c’est ainsi qu’il comble les vallées pour aplanir la terre.

C’est le torrent de la Charité qui t’ouvrira aux besoins de tes frères,
afin que tu les abreuves de l’Amour que tu as reçu gratuitement.
Au cœur des villes, ainsi tu les conduiras aux sources du Salut
et tu creuseras avec eux des oasis de prière.
Dans ce mouvement intérieur d’ouverture,
c’est l’Esprit de Dieu qui te fera tout à tous
afin que Dieu lui-même devienne tout en tous.

Ce fleuve de vie, c’est le don de crainte et de piété
qui nous pousse à aimer.
« La Charité nous presse »
et elle s’épanche dans le monde par un débordement d’Amour,
si tu ouvres ton cœur.

***


Frères et sœurs,
dans quelques instants, nous allons demander l’effusion de l’Esprit.
Demandons au Seigneur de venir visiter notre vie,
présentons lui notre cœur dans ses richesses et ses pauvretés,
dans ses largesses et ses aridités
afin qu’il nous imprègne de ses dons et ses charismes.
Avec le psalmiste, en Église,
présentons lui toute notre vie afin qu’il vienne nous recréer et nous sanctifier.

Esprit Saint, Esprit de Dieu, tu me sondes et me connais ;
que je me lève ou m'assoie, tu le sais, tu perces de loin mes pensées ;
comme une eau qui s’écoule en moi, mes voies te sont toutes familières.

Esprit Saint, Esprit de Vie, c'est toi qui m'as formé les reins,
qui m'as tissé au ventre de l’Église ma mère ;  
aussi je te rends grâce pour tant de prodiges :
merveille que je suis, merveille que tes œuvres.

Esprit Saint, Esprit de Vérité, sonde-moi maintenant,
connais mon cœur, scrute-moi, connais mon souci ;
vois que mon chemin ne soit fatal,
et conduis-moi chaque jour sur le chemin d'éternité.

Méditer la Parole

23 mai 2015

Saint-Gervais, Paris

Frère Charles

 

Frère Charles

Lectures bibliques

Actes 2,1-8

Jean 7,37-39