Questions à frère Pierre-Marie

Les débuts

Imprimer

Avec qui avez-vous fondé cette communauté et en vous appuyant sur quels charismes ? Et comment cela a-t-il commencé ?

Je me suis appuyé sur «l’Esprit Saint qui distribue les charismes à son gré» et posé sur «le fondement qui s’y trouve déjà, à savoir Jésus Christ», pour le redire avec la Bible (1 Co 12,11 et 3,11). Je me sens donc beaucoup plus «ouvrier de la vigne du Seigneur» et maçon de «la Maison dont Dieu est l’architecte», que fondateur.

J’étais seul au départ. Encore un an de vie de solitude en plein Paris, dans un petit studio fourni par l’Archevêché. Il me fallait «chercher des compagnons», comme aurait dit saint Ignace. Au bout de neuf mois, nous étions une douzaine de frères, prêts à tenter l’aventure. J’avais 41 ans. Le jour de Toussaint 1975, nous avons célébré la première messe de fondation au cœur de Paris, à Saint-Gervais. Un an après, en 1976, une communauté de sœurs a germé dans la même ligne. L’année suivante, une première communauté laïque s’est constituée. Et tout s’est enchaîné très vite. Avec les joies et les épreuves, les difficultés et les réussites que l’on peut imaginer. Mais tout est grâce ! Et celle-ci n’a pas manqué.


Facebook Google Twitter