14 Jérusalem

Paragraphe 161

Jérusalem est ton nom nouveau.

Un nom exprime une appartenance, traduit une mission, rappelle une exigence.

Le nom de Jérusalem que tu portes désormais, dit que tu appartiens au Seigneur tout entier et pour toujours ; que ta mission est de te laisser envahir par l'amour de Dieu et de l'annoncer par une vie de sainteté. Séparé de tous, vis uni à tous. Au cœur des villes, demeure au cœur de Dieu !

Parce que Jérusalem est la ville donnée par Dieu aux hommes et bâtie par les hommes pour Dieu, devenant en cela la patronne de toutes les villes du monde et que ta vocation est d'être citadin, tu es moine et moniale de Jérusalem.

Parce que Jérusalem est le lieu privilégié de la rencontre de l'homme et de Dieu et que ta vie est une quête de cette rencontre et de cet épanouissement en lui, tu es moine et moniale de Jérusalem.



«Le vainqueur, je le ferai colonne dans le temple de mon Dieu ; il n'en sortira plus jamais et je graverai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la Cité de mon Dieu, la nouvelle Jérusalem qui descend du Ciel, de chez mon Dieu, et le nom nouveau que je porte.» (Ap 3,12)

«Et il cheminait par villes et villages, enseignant et faisant route vers Jérusalem.»
(Lc 13,22)


Extrait de :
Jérusalem, Livre de Vie,
Paris, Cerf, 2000.