Vézelay

Vézelay - Un lieu, une histoire

Imprimer

1. Comment est née la fondation de Vézelay ?
2. Qu’est-ce qui type votre mission à Vézelay ?
3. En quoi cette mission particulière reflète-t-elle ou enrichit-elle le charisme de «Jérusalem» ?
Comment est née la fondation de Vézelay ?

La fondation de Vézelay est née d'un besoin et d'un appel de l'Église.

Vézelay se trouve dans le diocèse de Sens-Auxerre, à mi-chemin entre Paris et Lyon. C'est un site touristique majeur, du fait de la  splendide et vaste basilique romane, inscrite au «patrimoine mondial de l'humanité» par l'UNESCO. Une communauté franciscaine y était implantée depuis 1953. Faute de moyens humains, cette communauté annonça en 1990 son retrait du lieu dès lors qu'une relève serait assurée. Il y avait donc un besoin : renouveler à Vézelay la présence religieuse, pour y maintenir vivante la tradition de prière et d'accueil inaugurée par les Bénédictins lors de la fondation de l'abbaye en 878.

Dans cette situation, l'évêque de Sens-Auxerre invita les Fraternités Monastiques de Jérusalem à s'implanter à Vézelay. Le 24 octobre 1993 eut lieu l'installation officielle des Fraternités.



 

Qu’est-ce qui type votre mission à Vézelay ?
Vézelay est très typé, étant tellement atypique! Tout petit village au charme pittoresque, site classé, patrimoine mondial de l'humanité : c'est un lieu attrayant pour environ 800 000 visiteurs annuels. Les fraternités, comme dans toutes les autres implantations, y vivent d'abord la vie monastique. En outre, elles déploient ici une activité spécifique, adaptée au profil du lieu et permise par l'infrastructure d'accueil : visites guidées de la basilique, organisation de week-ends à dimension culturelle et spirituelle, accueil de pèlerins individuels et en groupe, prédication de retraites, animation de stages et ateliers divers. En somme, ce qui nous type, c'est d'être des moines et des moniales au cœur des foules de passants, adonnés à l'accueil dans les dimensions de l'hospitalité, de la culture et de la spiritualité.

 


 

En quoi cette mission particulière reflète-t-elle ou enrichit-elle le charisme de «Jérusalem» ?

Accepter de venir à Vézelay, c'était pour toute une part aller vers l'inconnu. Passer de la «mégapole» parisienne, lieu source et «archétype» de la vie monastique «au cœur des villes, au cœur de Dieu», à Vézelay, «micropole» à la campagne saisonnièrement envahie par les foules, c'était une sorte de défi.

C'est en y vivant que l'expérience nous montre qu'il s'agit bien toujours du charisme de «Jérusalem». Une vie en aller et retour permanent entre l'axe vertical de l'adoration, de la louange, de la solitude avec Dieu et l'axe horizontal de la vie fraternelle, du service des autres par le travail, de la disponibilité à l'accueil, de la réponse aux sollicitations du lieu et du moment.

Cependant, la touche propre de Vézelay, en relation étroite avec les caractéristiques de ce site, est de prendre la figure d'un «centre spirituel» propice à l'annonce de l'Évangile, et aussi un lieu de rassemblement où les fraternités ont à se mettre spécialement au service de l'unité.


Facebook Google Twitter