La mission confiée aux Fraternités de Jérusalem au Mont-Saint-Michel

PDFImprimerEnvoyer

Que vivez-vous au Mont-Saint-Michel ? Qui vous a appelés en ce lieu et pour y vivre quelle mission ? Quelles sont vos propositions spirituelles ? Un nouvel article vient d'être publié dans lequel vous trouverez réponse à toutes ces questions...

Un appel de l’Église

«Votre mission est d’être des témoins et des précurseurs. Vivez la communion des cœurs, dans la force de l’Esprit. (…) La vie et les fait plus que la théorie témoignent de Dieu. (…) Chacun, chaque frère et chaque sœur, pourra et devra aller plus avant dans le témoignage. Que la parole personnelle du croyant introduise à la Parole de Dieu. Sachez guider, conseiller la marche de ceux qui viennent ici : c’est votre mission. (…) Vous êtes dépositaires et responsables du message de l’Évangile» (Mgr Jacques Fihey, évêque émérite de Coutances et Avranches, en 2001 lors de l’installation des Fraternités de Jérusalem au Mont).


Depuis le 24 juin 2001, suite à l’appel qui leur avait été adressé en 2000 par Monseigneur Jacques Fihey, évêque de Coutances et Avranches, deux communautés de moines et de moniales des Fraternités Monastiques de Jérusalem sont présentes à l’Abbaye du Mont-Saint-Michel et y assurent la prière quotidienne (offices, messe) et l'accueil monastique. Elles vivent dans l'abbaye, qui est propriété de l'État et est gérée par le Centre National des Monuments Nationaux. Aujourd’hui huit sœurs et six frères vivent leur vie monastique dans cet illustre lieu de pèlerinage et monument du tourisme qu’est «la Merveille de l’Occident».

Une mission confiée et reconnue par l’Eglise

Prier avec et pour tous ceux qui passent au Mont ; voici la mission qui a été confiée au moines et moniales par l’Église. Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Coutances et Avranches rappelle que ce lieu «est un lieu où s’élèvent les regards et aussi les esprits». Parce que nous sommes convaincus que la beauté de la liturgie peut toucher le plus grand nombre, une attention toute particulière est mise dans la célébration de la liturgie où tous les sens sont sollicités : icônes, encens, chants en polyphonie à quatre voix de frères et sœurs au cœur de l’abbatiale, afin de rendre visible par le beau le mystère de l’invisible présence de Dieu dans le monde. Ainsi, Mgr Luigi Ventura, nonce apostolique en France, en visite au Mont-Saint-Michel en 2010, rappelait au sujet de l’abbaye que «ce ne sont pas simplement des belles pierres, une magnifique construction, c’est ce qui s’y vit, ce qui s’y célèbre qui en fait une Merveille, une véritable œuvre de Dieu».

Une mission vécue au quotidien

Aujourd’hui, une communauté de huit sœurs et une communauté de six frères vivent la mission que l’Eglise leur a confiée s’insérant dans leur charisme propre d’être « au cœur du monde » pour être « au cœur de Dieu ». Une vie qui s’articule autour de trois piliers que sont la prière, le travail et la vie fraternelle. «Tu n’as pas choisi de séparer la prière et la vie mais de les unifier. De porter ta prière dans la ville et d’accueillir en ta prière la ville. De vivre le lien entre l’action et la contemplation, le travail et la contemplation, la rue et la contemplation» (Livre de Vie de Jérusalem, § 14).

Vie de prière

«Comme le chante le psalmiste, tu rendras grâce dans la grande assemblée et dans un peuple nombreux tu loueras Dieu. C’est à cela que Dieu t’a appelé, et lui-même se complait en son peuple. Tu as reçu pour cela une mission de louange et d’intercession» (Livre de vie de Jérusalem, § 22).


Trois fois par jour, les offices sont chantés dans l’abbatiale, et chaque jour la messe y est célébrée au milieu du jour. Prier avec et pour tous ceux qui passent : pèlerins et visiteurs, de tous les continents, de toutes les cultures, «un concentré du peuple de Dieu» résume Mgr Lalanne qui ajoute : «parmi ceux qui viennent en touristes, nombreux sont ceux qui repartent en pèlerins». Mais aussi prier pour tous les acteurs de la vie de notre village et de l’abbaye, et une prière élargie aux dimensions de toutes les intentions qui nous sont confiées par les différents moyens de communication, ou au détour d’une ruelle, entre deux escaliers.

 

Chaque après-midi (du mercredi au samedi), le Saint Sacrement est exposé dans une chapelle de l’abbatiale, et chacun peut venir librement se recueillir. De même, chaque jeudi soir, l’adoration est proposée dans l’église du village de 20h30 à minuit, un prêtre assurant les confessions la première heure. «Chaque semaine, le jeudi, en souvenir de Gethsémani où personne ne put prier une heure avec Jésus, prie dans la nuit, au centre des misères et des joies de la ville où Dieu t’a placé comme veilleur guettant l’aurore» (Livre de Vie de Jérusalem, § 21).

Le travail

«Par ton travail, rejoins et imite ton Dieu. Le Père qui crée, juge et soutient le monde travaille. Le Fils, qui s’est fait charpentier, et par sa Parole maintient l’univers, travaille. L’Esprit, qui est à l’œuvre inlassablement, renouvelant les cœurs et la face de la terre, travaille. Réjouis-toi de vivre, par le travail, à l’image de Dieu» (Livre de Vie de Jérusalem, § 21).

Au Mont-Saint-Michel, le travail se vit essentiellement en relation avec l'accueil. Nous accueillons de nombreux retraitants, seuls ou en couples, de tous les âges et de tous les continents, pour des retraites de quelques jours. Le temps de vivre un moment à l’écart avec et pour Dieu, en partageant la liturgie et le rythme de vie des communautés. Beaucoup de groupes de jeunes viennent également partager notre liturgie et sont accueillis pour des témoignages de frères ou de sœurs. Notre accueil se fait avant tout par la liturgie, et de nombreux pèlerinages se joignent régulièrement à nous pour célébrer le Seigneur dans cette magnifique abbatiale. Nous organisons également des soirées d’enseignement (les soirées saint Michel) ou des journées spirituelles qui rassemblent ceux et celles qui souhaitent approfondir leur foi.

Côté jeunes, une semaine de vie monastique est proposée tous les ans pour les 18-30 ans, entre Noël et le jour de l’an. Et pour les jeunes qui souhaitent vivre un temps au service du Seigneur au cœur de la communauté, nos Fraternités proposent de vivre «un an pour Dieu» : une année au cœur de la Fraternité pour prier, se former, et goûter la joie d’approfondir sa vie de foi.

 

Plus d'infos sur : www.abbaye-montsaintmichel.com