Avril 2014 - Pâques au Mont-Saint-Michel

PDFImprimerEnvoyer

Le Christ est ressuscité, Il est vraiment ressuscité !

Cette année, le triduum pascal tombait pendant les vacances scolaires et de nombreux fidèles, touristes ou vacanciers sont venus nous rejoindre pour les liturgies dans une abbatiale du Mont Saint Michel enveloppée de lumière tant le soleil était présent ! Une assemblée très familiale avec chaque jour de nouveaux visages : la merveille du Mont est aussi là, dans des assemblées constituées de gens de passage pour une journée.

Voir le reportage photos (© FMJ)


La bénédiction des Rameaux a eu lieu sur le parvis de la croix de Jérusalem, au cœur du village du Mont, où de nombreux scouts étaient présents, mais aussi Antillais venus spécialement de la région parisienne : c’est le père Henri Gesmier du sanctuaire qui présidait cette bénédiction. «Gloire à toi Seigneur notre chef et notre Roi !» : voici l’acclamation qui a résonné ensuite tout au long des grands degrés qui nous menaient en procession au son du tambourin jusqu’à l’abbatiale, où, sans transition, était proclamé l’Evangile de la Passion. Une célébration très recueillie où chacun dans l’assemblée participait vivement à cette entrée dans la Semaine Sainte.


Le jeudi soir, au cours de la célébration de la Cène, le geste du lavement des mains des fidèles par les frères et sœurs était proposé, comme traditionnellement dans toutes nos fraternités. Au terme de la messe, le Saint-Sacrement était exposé jusqu’à l’office de nuit où la liturgie nous invite, par la lecture des derniers chapitres de l’Evangile selon saint Jean, à prier avec Jésus à Gethsémani.


Vendredi saint, le chemin de croix, avec des méditations du Père André Fournier recteur du sanctuaire du Mont-Saint-Michel, débutait au pied du Mont pour cheminer dans les ruelles du rocher jusqu’à l’église Saint-Pierre, église du village.


Pour la célébration de la croix, la grande croix était placée au pied de l’autel, dans l’abbatiale, et chacun était invité à venir vénérer le Christ en croix. Au terme de la célébration nous entrions dans le grand silence de la nuit du vendredi saint.


Samedi, au petit matin, frères, sœurs et retraitants, profitaient du calme de l’abbatiale pour venir y prier un moment. À l’ouverture des portes, à 9h30, l’afflux de touristes de tous pays prenaient alors possession des lieux en s’arrêtant pour la plupart un moment devant la reproduction du Saint Suaire placé dans le chœur.


Samedi soir, un magnifique coucher de soleil nous accueillait sur la terrasse de l’ouest où les vigiles de Pâques débutaient : le cierge pascal allumé au feu nouveau nous précédait pour entrer dans l’abbatiale qui pouvait alors s’illuminer de mille feux. Une assemblée très enthousiaste qui reprenait à pleine voix : Alleluia, Christ est ressuscité ! Au terme de ces vigiles, le traditionnel chocolat chaud servi dans le grand réfectoire des moines a encore une fois eu beaucoup de succès.


En ce dimanche de Pâques, c’est par la triple acclamation «Le Christ est ressuscité, Il est vraiment ressuscité !» que l’abbatiale résonnait de la voix des nombreux fidèles ayant gravi les grands degrés pour célébrer la résurrection du Christ !


Alleluia ! Belle fête de Pâques à chacun depuis le Mont-Saint-Michel !