13-14 mars 2010 - Prière pour les prêtres

PDFImprimerEnvoyer

Cette fin de semaine des 13 et 14 mars 2010 marquait particulièrement notre année sacerdotale avec notre prière – celle du peuple de Dieu – pour nos prêtres. Tout commençait le samedi 13, dans l’après-midi, par les sentiers du Curé d’Ars. Les pèlerins, solitaires ou en groupe, ont parcouru les rues de Montréal entre la basilique Notre-Dame, la chapelle Notre-Dame de Bonsecours et la chapelle Notre-Dame de Lourdes, pour y découvrir différents visages du saint patron des prêtres avec le concours, entre autres, des Sulpiciens.

Voir le reportage photos (©FMJ)


Pour clore cette marche et ouvrir la nuit de prière, les vêpres de nos fraternités accueillaient le Cardinal Jean-Claude Turcotte, archevêque de Montréal. Ce dernier, interrogé par notre frère Matthieu, nous a partagé les beaux moments de sa vie de prêtre.


Puis le Saint-Sacrement fut exposé pour la nuit entière : les brebis portaient leurs bergers devant leur Seigneur. L’animation fut assurée, heure par heure, par différents groupes du diocèse. À noter, l’heure du pardon, de 23h à minuit, où des prêtres ont demandé pardon pour toutes les fautes commises par les prêtres. L’heure suivante dura deux heures puisque nous changions d’heure cette nuit-là. Au fond de l’église, chacun pouvait piocher le nom d’un prêtre à porter plus particulièrement. La crypte devint le « café de la Providence » où chacun pouvait se restaurer, rencontrer, jaser… Un dortoir était également à disposition pour que tous puissent rester au-delà du dernier métro.

 

Le dimanche matin, témoignages de cinq prêtres du diocèse menés par Alain Faubert, lui-même prêtre. Cinq hommes, cinq générations : Jonathan, séminariste, Denis Dion, ordonné en 2000, Pierre Blanchard, ordonné en 1969, Père Jean, aumônier de la prison de Bordeaux (à Montréal) pendant 38 ans et enfin le Père Benoît Lacroix, dominicain, ordonné en 1941. Après bientôt 70 ans de sacerdoce, ce dernier, est toujours en train de «devenir prêtre». Ces témoignages furent entrecoupés de ceux de laïcs, mettant en lumière l’importance des prêtres pour eux, témoignages récoltés la veille par Sel & Lumière (télévision catholique).


La messe pour les vocations suivait immédiatement. Présidée par Monseigneur André Gazaille, évêque auxiliaire de Montréal, elle réunit de nombreux prêtres dans notre petit chœur. Mgr Gazaille, comme signe effectif de notre amitié pour nos pasteurs, nous a chargés d’inviter chacun des prêtres présents ce jour-là pour le dîner ou le souper. Gageons qu’aucun d’eux n’est reparti sans invitation !


Nos prêtres ont besoin de notre prière, comme nous avons besoin de la leur, ne nous arrêtons pas à ces deux petites journées, mais continuons…