Paris - 11 janvier 2015 - Fête du baptême du Seigneur

PDFImprimerEnvoyer

Douloureuse, joyeuse, glorieuse Notre-Dame de Paris

Voir le reportage photos de l'ordination (© FMJ)

Paris grave. Paris endeuillé après les attentats meurtriers de la semaine. Douloureuse, Notre-Dame de Paris. Et des cieux, une voix se fait entendre : «Celui-ci est mon Fils bien aimé ; en lui j'ai mis tout mon amour». En ce dimanche, fête du baptême du Seigneur, par son Église, en son Église a retenti cette voix. Elle s'est posée comme un sceau sur tous les baptisés et en particulier sur notre frère Charles qui allait être ordonné diacre pour le service du peuple de Dieu.

 


«Nous vous choisissons» : réponse confiante de l’Église à Charles présenté par sa communauté au milieu d'une belle assemblée unissant famille et amis de Charles, fidèles de Saint-Gervais. Longue homélie de Mgr Beau pour nous commenter l'évangile mais aussi nous expliquer le diaconat. Dans ce sacrement de l'ordre, a-t-il rappelé, le diacre reçoit la mission d'aimer (déjà reçue bien sûr à son baptême) mais il va être celui qui, dans un vis à vis, reçoit l'offrande de la charité de la communauté tout entière pour la porter au prêtre pour le sacrifice. Il reçoit les souffrances de ce monde pour être signe, au cœur de ce monde, de l'espérance. Le diacre est un contemplatif de l'amour qui unit, en même temps qu'il porte dans sa chair les souffrances de la division. «Oui, je le veux» a été la réponse de notre frère. La joie de la rencontre et l'action de grâce se sont poursuivies chez les frères autour d'un buffet abondamment garni et savoureux. Joyeuse, Notre-Dame de Paris !


En cette fête, le thème de l'«Unité dans la diversité» a resplendi d'un éclat tout particulier : le matin avec l'ordination de Charles et le soir avec l'engagement d'une soixantaine de nos frères et sœurs laïcs des Fraternités évangéliques de Jérusalem. «Notre foi est une marche qui engage notre vie», écrivait Pierre-Marie. Un seul baptême, un seul Esprit nous a rassemblés dans la Famille de Jérusalem pour essayer de vivre la radicalité de l'évangile, au cœur des villes, au cœur de Dieu, chacun selon son appel. C'est une telle grâce de marcher frères et sœurs ensemble, consacrés et laïcs ! Un buffet fraternel à Béthanie nous a ensuite tous réunis à l'issu des vêpres. La journée ne pouvait se clôturer qu'en nous confiant à la Vierge Marie ! Glorieuse, Notre-Dame de Paris.

Sœur Carla