Mercredi 19 mai

2 Samuel 12,1-13
[1] Le Seigneur envoya le prophète Natân vers David. Il entra chez lui et lui dit : «Il y avait deux hommes dans la même ville, l’un riche et l’autre pauvre. [2] Le riche avait petit et gros bétail en très grande abondance. [3] Le pauvre n’avait rien du tout qu’une brebis, une seule petite qu’il avait achetée. Il la nourrissait et elle grandissait avec lui et avec ses enfants, mangeant son pain, buvant dans sa coupe, dormant dans son sein : c’était comme sa fille. [4] Un hôte se présenta chez l’homme riche qui épargna de prendre sur son petit ou gros bétail de quoi servir au voyageur arrivé chez lui. Il vola la brebis de l’homme pauvre et l’apprêta pour son visiteur.» [5] David entra en grande colère contre cette homme et dit à Natân : «Aussi vrai que le Seigneur est vivant, l’homme qui a fait cela est passible de mort ! [6] Il remboursera la brebis au quadruple, pour avoir commis cette action et n’avoir pas eu de pitié.»


[7] Natân dit alors à David : «Cet homme, c’est toi ! Ainsi parle le Seigneur, Dieu d’Israël : Je t’ai oint comme roi d’Israël, je t’ai sauvé de la main de Saül, [8] je t’ai livré la maison de ton maître, j’ai mis dans tes bras les femmes de ton maître, je t’ai donné la maison d’Israël et de Juda et, si ce n’est pas assez, j’ajouterai pour toi n’importe quoi. [9] Pourquoi as-tu méprisé le Seigneur et fait ce qui lui déplaît ? Tu as frappé par l’épée Urie le Hittite, sa femme tu l’as prise pour ta femme, lui tu l’as fait périr par l’épée des Ammonites. [10] Maintenant l’épée ne se détournera plus jamais de ta maison, parce que tu m’as méprisé et que tu as pris la femme d’Urie le Hittite pour qu’elle devienne ta femme. [11] «Ainsi parle le Seigneur : Je vais, de ta propre maison, faire surgir contre toi le malheur. Je prendrai tes femmes sous tes yeux et je les livrerai à ton prochain, qui couchera avec tes femmes à la vue de ce soleil. [12] Toi, tu as agi dans le secret, mais moi j’accomplirai cela à la face de tout Israël et à la face du soleil !» [13] David dit à Natân : «J’ai péché contre le Seigneur !» Alors Natân dit à David : «De son côté, le Seigneur pardonne ta faute, tu ne mourras pas.


1 Jean 1,5-10
[5] Or voici le message que nous avons entendu de lui et que nous vous annonçons : Dieu est Lumière, en lui point de ténèbres. [6] Si nous disons que nous sommes en communion avec lui alors que nous marchons dans les ténèbres, nous mentons, nous ne faisons pas la vérité. [7] Mais si nous marchons dans la lumière comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus, son Fils, nous purifie de tout péché. [8] Si nous disons : «Nous n’avons pas de péché», nous nous abusons, la vérité n’est pas en nous. [9] Si nous confessons nos péchés, lui, fidèle et juste, pardonnera nos péchés et nous purifiera de toute iniquité. [10] Si nous disons : «Nous n’avons pas péché», nous faisons de lui un menteur, et sa parole n’est pas en nous.