«Maitres de maison» à la Trinité-des-Monts

PDFImprimerEnvoyer

La mission des bénévoles

Participer à l’équipe d’accueil de la Trinité-des-Monts, c’est une manière de contribuer modestement mais concrètement à la mission de «Jérusalem» à Rome, d’accomplir un service en communion fraternelle et spirituelle avec les Fraternités. Ce volontariat bénévole s’adresse, principalement, à des couples qui, partageant les objectifs, les idéaux et les valeurs des Fraternités, acceptent de se consacrer, généralement pour des périodes de deux semaines, à la mission d'accueil de la «Maison Saint-Joseph». Créée pour l'Année Sainte de 1975 et restaurée pour le Jubilé de l'an 2000, la maison offre «ressourcement, repos et découverte des trésors spirituels et culturels de Rome», principalement aux jeunes en groupes organisés ainsi que, dans la limite des places disponibles, aux individuels et aux familles.


Avec l'école et les jardins attenants, la maison d'accueil fait partie de l'ensemble, propriété française, constitué autour de l'église, du couvent historique et du cloître bâtis au XVe siècle sur la colline du Pincio, confié en 2006 aux Fraternités Monastiques de Jérusalem. Dans ce cadre exceptionnel, les couples bénévoles sont appelés, en auxiliaires discrets mais efficaces, à aider la Communauté à bien recevoir ses «hôtes» en se comportant en «bons maîtres de maison». Grâce à cette coopération, les sœurs responsables de l'hôtellerie peuvent plus facilement concilier leur travail avec les autres exigences de la vie monastique.


Les tâches sont variées. En équipe avec les sœurs et le secrétariat, les «couples bénévoles» assurent la permanence de l'accueil et la bonne marche de la maison. Ils veillent avec les responsables des groupes à la bonne répartition et à la tenue des hébergements, à la surveillance générale du bâtiment et au respect des règles de conduite et de sécurité nécessaires au bien-être des hôtes. Ils s'efforcent de faciliter le travail des équipes de prestataires de service d'entretien et de restauration (les repas du soir sont proposés sous certaines conditions) et procèdent à la mise en place du petit déjeuner. Ils assurent la liaison avec les guides bénévoles de l'association «Rencontres romaines». Ils font en sorte que ceux qui le souhaitent puissent participer à l'audience générale pontificale hebdomadaire. En bref, ils s'efforcent de répondre, au mieux, aux besoins et aux attentes de chacun.

 

L'aridité apparente de cette «feuille de route», pour réaliste qu'elle soit, ne rend pas compte de la richesse de ce qui est vécu au fond des cœurs. L'important, ce sont les petits gestes : un bouquet, un livre ouvert, une bougie allumée pour créer l'ambiance et, au retour des visites, l'accueil avec un verre d'eau, l'écoute, l'échange et le partage.  C'est donc à une retraite un peu particulière que les couples bénévoles sont conviés, s'ils le souhaitent, dans le service aux hôtes et la participation possible, souvent à tour de rôle en fonction des charges de travail, à la liturgie des heures. Marthe et Marie !


Le temps passe vite. Ce ne sont certes pas les «vacances romaines» auxquelles la proximité du grand escalier de la Trinité-des-Monts et de la place d'Espagne pourrait faire penser. Mais les richesses de Rome sont à portée de pieds, à condition de s'organiser pour répondre aux exigences de permanence du service. Et la contemplation, chaque jour renouvelée, d'un des plus beaux panoramas de Rome, comble la vue ! Au terme du séjour, les genoux peuvent se ressentir des escaliers qu'il faut si souvent gravir. Mais les cœurs sont comblés d'avoir un peu donné mais, surtout, beaucoup reçu !

Présence sur le lieu requise

Contact par courriel pour une candidature