Étape 4 - Bible en main

Chaque semaine, un parcours biblique vous est proposé qui conduit au dimanche suivant : une courte introduction suivie du texte biblique et d'une prière. Pensez à télécharger la version imprimable, plus pratique pour vivre votre Route de Pâques un peu à distance de l'écran et n'oubliez pas non plus les podcasts !... Sur cette page, les articles «Bible en main» sont publiés jour après jour pendant toute la semaine.

Samedi 13 mars

Ministres de la réconciliation

Le texte que nous méditons aujourd’hui dessine pour nous, au terme de cette semaine de la réconciliation, les contours de notre vocation chrétienne : nous sommes appelés à être les «ministres de la réconciliation», selon l’expression de Paul dans un passage de sa lettre aux chrétiens de Corinthe qui sera lu dimanche prochain. Ce qui est visé ici, ce n’est pas d’abord la réalité sacramentelle de la réconciliation, qui ne concerne bien sûr que les ministres ordonnés, mais ce ministère proprement baptismal qui consiste à devenir porteur et témoin de la grâce reçue. La grâce vient de Dieu – c’est bien lui qui efface les fautes et se réconcilie le monde en son Fils – mais le ministère est tout entier remis aux hommes à qui Dieu a confié la «parole de la réconciliation». Réconciliés avec Dieu par la grâce de notre baptême, qu’actualise en nous le sacrement du pardon, nous sommes les ambassadeurs du Christ !

 

2 Corinthiens 5,17-21

[[17] Si quelqu’un est dans le Christ, c’est une création nouvelle : l’être ancien a disparu, un être nouveau est là. [18] Et le tout vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec Lui par le Christ et nous a confié le ministère de la réconciliation. [19] Car c’était Dieu qui dans le Christ se réconciliait le monde, ne tenant plus compte des fautes des hommes, et mettant en nous la parole de la réconciliation. [20] Nous sommes donc en ambassade pour le Christ ; c’est comme si Dieu exhortait par nous. Nous vous en supplions au nom du Christ : laissez-vous réconcilier avec Dieu ! [21] Celui qui n’avait pas connu le péché, Il l’a fait péché pour nous, afin qu’en lui nous devenions justice de Dieu.

 

Seigneur, tu as accompli l’œuvre de notre réconciliation en livrant ta vie par amour pour le Père et pour les hommes. Par ta Croix, la joie revient sur le monde que tu réconcilies avec le Père. Cette joie, Seigneur, tu nous la confies comme un trésor à porter au monde entier : là où est la haine, que nous mettions la tendresse ; là où est la division, que nous mettions l’unité ; la douceur là où il y a la violence, le pardon là où il y a la rancœur, la joie là où il y a le chagrin. Qu’avec ta grâce, Seigneur, nous portions le fruit dont le monde a besoin. Amen.