Étape 5 - Bible en main

Chaque semaine, un parcours biblique vous est proposé qui conduit au dimanche suivant : une courte introduction suivie du texte biblique et d'une prière. Pensez à télécharger la version imprimable, plus pratique pour vivre votre Route de Pâques un peu à distance de l'écran et n'oubliez pas non plus les podcasts !... Sur cette page, les articles «Bible en main» sont publiés jour après jour pendant toute la semaine.

Samedi 20 mars

Plus de condamnation

«Il n’y a donc plus maintenant de condamnation pour ceux qui sont dans le Christ Jésus. La loi de l’Esprit qui donne la vie dans le Christ Jésus t’a affranchi de la loi du péché et de la mort» (Romains 8,1-2), écrit Paul aux chrétiens de Rome quelques versets avant ceux que nous méditons aujourd’hui. Nulle condamnation ne peut s’abattre sur celui qui est plongé dans la mort et la résurrection du Christ. Le jugement de l’amour a été rendu une fois pour toutes et Dieu s’y est déclaré «pour nous». Dès lors, rien ne peut plus nous séparer de cet amour manifesté dans la Pâque du Christ. La Loi de l’amour divin a remplacé la Loi de la condamnation. Aucune accusation ne peut vaincre la miséricorde. Aucune faute ne suffit plus à condamner le pécheur. Seul celui qui refuserait absolument et définitivement la miséricorde pourrait en être coupé. Le cercle de la faute que les pharisiens voulaient refermer sur Jésus en même temps que sur la femme adultère est à jamais ouvert : «nous sommes les grands vainqueurs par celui qui nous a aimés» !

 

Romains 8,31-39

[31] Que dire après cela ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? [32] Lui qui n’a pas épargné son propre Fils mais l’a livré pour nous tous, comment avec lui ne nous accordera-t-il pas toute faveur ? [33] Qui se fera l’accusateur de ceux que Dieu a élus ? C’est Dieu qui justifie. [34] Qui donc condamnera ? Le Christ Jésus, celui qui est mort, que dis-je ? Ressuscité, qui est à la droite de Dieu, qui intercède pour nous ? [35] Qui nous séparera de l’amour du Christ ? La tribulation, l’angoisse, la persécution, la faim, la nudité, les périls, le glaive ? [36] Selon le mot de l’Écriture : À cause de toi, l’on nous met à mort tout le long du jour ; nous avons passé pour des brebis d’abattoir. [37] Mais en tout cela nous sommes les grands vainqueurs par celui qui nous a aimés. [38] Oui, j’en ai l’assurance, ni mort ni vie, ni anges ni principautés, ni présent ni avenir, ni puissances, [39] ni hauteur ni profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté dans le Christ Jésus notre Seigneur..

 

Seigneur, tu es le donateur de vie et de tout bien. En toi, il n’y a que bénédiction et salut. Sois loué pour la certitude que tu nous donnes de ta bienveillance à notre égard : nulle condamnation ne peut sortir de ta bouche. Puisque tu nous assures que nous participerons à ta victoire sur la mort et sur toute souffrance, nous te confions ceux que la vie éprouve et qui connaissent l’angoisse ou les dangers. Que la lumière de la résurrection soit pour eux, comme pour toute ton Église, le flambeau d’une invincible espérance. Amen.