Étape 6 - Bible en main

Chaque semaine, un parcours biblique vous est proposé qui conduit au dimanche suivant : une courte introduction suivie du texte biblique et d'une prière. Pensez à télécharger la version imprimable, plus pratique pour vivre votre Route de Pâques un peu à distance de l'écran et n'oubliez pas non plus les podcasts !... Sur cette page, les articles «Bible en main» sont publiés jour après jour pendant toute la semaine.

Samedi 27 mars

La «preuve» du plus grand amour

Devant la croix ne faut-il pas se taire ? L’incompréhensible amour qui conduit à une mort injuste et douloureuse ne déroute-t-il pas tout discours ? Dieu a voulu aller jusque là, et ce terme pourrait être révoltant ou écrasant. Mais c’est une «preuve», n’hésite pas à dire Paul. Une preuve, non par l’horreur, mais par l’amour, car la croix n’a de sens que parce qu’elle n’est précisément pas un terme, mais un passage : le cœur ouvert par une lance du Christ en croix ouvre notre propre cœur ; l’esprit que, mourant, il remet au Père, est cet Esprit qui «répand l’amour en nos cœurs». Plus que jamais, il s’agit ici de laisser faire ce que nous ne comprenons pas encore pleinement ; de nous laisser faire, de laisser le Christ vivant en nous y déployer peu à peu sa puissance de résurrection.

 

Romains 5,5-11

[5] Et l’espérance ne déçoit point, parce que l’amour de Dieu a été répandu dans nos coeurs par le Saint Esprit qui nous fut donné. [6] C’est en effet alors que nous étions sans force, c’est alors, au temps fixé, que le Christ est mort pour des impies ; – [7] à peine en effet voudrait-on mourir pour un homme juste ; pour un homme de bien, oui, peut-être osera-t-on mourir ; – [8] mais la preuve que Dieu nous aime, c’est que le Christ, alors que nous étions encore pécheurs, est mort pour nous. [9] Combien plus, maintenant justifiés dans son sang, serons-nous par lui sauvés de la colère. [10] Si, étant ennemis, nous fûmes réconciliés à Dieu par la mort de son Fils, combien plus, une fois réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie, [11] et pas seulement cela, mais nous nous glorifions en Dieu par notre Seigneur Jésus Christ par qui dès à présent nous avons obtenu la réconciliation.

Galates 2,19-20

[19] Je suis crucifié avec le Christ ; [20] et ce n’est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi. Ma vie présente dans la chair, je la vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et s’est livré pour moi.

 

Seigneur Christ, nous nous prosternons devant ta croix pour adorer en toi l’amour livré pour notre vie. Comme les disciples et les saintes femmes, nous ne pouvons te suivre que de loin, mais nous voulons t’accueillir en nous, Seigneur Jésus. Nous voulons t’ouvrir en nous cet espace où, vivant, tu nous transformeras peu à peu en ta vie, où, glorieux, tu nous feras peu à peu passer dans l’amour trinitaire. Nous te prions, une fois encore, pour nos frères et sœurs catéchumènes qui, par leur baptême, vont être configurés à ta mort et à ta résurrection. Qu’au signe de tes bras étendus sur la croix pour embrasser le monde, tous puissent reconnaître de quel amour ils sont aimés. Amen.