À l'écoute des Pères

Deux aspects de la foi

De saint Cyrille de Jérusalem, au IVe s.

 

Le mot «foi» est unique en tant que vocable, mais il a une double signification. Il y a en effet un aspect de la foi qui est dogmatique et qui concerne l’assentiment de l’âme sur telle vérité donnée. Cet aspect de la foi est profitable à l’âme ainsi que le dit le Seigneur : «Celui qui écoute mes paroles et croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et il échappe au jugement» ; et encore : «Celui qui croit dans le Fils n’est pas jugé, mais il est passé de la mort à la vie».


Il y a un second aspect de la foi : c’est la foi qui nous est donnée par le Christ comme un charisme, car «à l’un est donnée par l’Esprit une parole de sagesse, à un autre une parole de science selon le même Esprit, à un autre la foi dans le même Esprit, à un autre le charisme de guérir». Cette foi, celle qui nous est donnée comme une grâce par l’Esprit Saint, n’est donc pas seulement la foi dogmatique, mais elle a la puissance de réaliser ce qui dépasse les forces humaines. Celui qui possède cette foi dira à cette montagne : «Déplace-toi d’ici à là, et elle se déplacera». Car lorsque quelqu’un prononce cette parole avec foi, en croyant qu’elle va s’accomplir et sans hésitation intérieure, alors il reçoit la grâce de sa réalisation.

L’âme se représente Dieu et le contemple autant qu’il est possible quand elle est éclairée par la foi dans le Christ. Aie donc, pour ce qui dépend de toi cette foi en Jésus Christ, afin de recevoir de lui celle qui accomplit des œuvres qui dépassent l’homme.


Catéchèse baptismale 5, 10-11