Player mp3

Samedi 30 avril - «Allez dans le monde entier !» (5:09)


Ce sont donc eux sur lesquels s’appuie notre foi en la résurrection. Elle est fondée sur un tombeau vide mais cela ne suffit pas. Elle s’appuie sur la foi de ce petit groupe d’hommes et de femmes à qui le Seigneur s’est donné à voir, qui ont eu du mal à croire, «dépassés par la réalité» (Benoît XVI), mais qui ont cru. Elle s’appuie sur la foi de ceux qui, à leur suite, sans avoir vu le Seigneur de leurs yeux ont cru et ont transmis, sous la conduite de l’Esprit, ce qu’ils ont reçu des apôtres. Et nous qui n’avons pas vu le Seigneur de nos yeux nous le reconnaissons dans sa Parole, dans la tradition vivante de l’Église, dans les sacrements où il se donne, à travers les rencontres des hommes et des femmes mis sur notre chemin. Nous ne sommes ni des parfaits, ni des impeccables, ni même des «déjà comblés», des «sans questions», mais nous savons où est la source capable de combler le cœur des hommes. Nous voulons être des hommes et des femmes sous l’emprise du Seigneur ; c’est désormais le Christ qui vit en nous (Galates 2,20). Et, comme les premiers disciples qui ont du mal à croire sont aussi ceux qui ont donné leur vie, parfois jusqu’au don de leur sang, nous voulons à notre tour donner le témoignage de notre vie à ceux qui nous demandent : «Où est-il ton Dieu ?» (Psaume 42,11). Leur conversion, ce n’est pas notre affaire, c’est le secret de Dieu. Mais nous pouvons leur dire respectueusement, et surtout montrer par notre vie, que quelque chose de nouveau a déjà germé. Chemins mystérieux de la foi que le Seigneur qui «veut que tous les hommes soient sauvés» (1 Timothée 2,4) proposera, quand il le voudra, comme il le voudra, à chacune de ses créatures.

 

Marc 16,9-15
Ressuscité le matin, le premier jour de la semaine, il apparut d’abord à Marie de Magdala dont il avait chassé sept démons. Celle-ci alla le rapporter à ceux qui avaient été ses compagnons et qui étaient dans le deuil et les larmes. Et ceux-là, l’entendant dire qu’il vivait et qu’elle l’avait vu, ne la crurent pas. Après cela, il se manifesta sous d’autres traits à deux d’entre eux qui étaient en chemin et s’en allaient à la campagne. Et ceux-là revinrent l’annoncer aux autres, mais on ne les crut pas non plus. Enfin il se manifesta aux Onze eux-mêmes pendant qu’ils étaient à table, et il leur reprocha leur incrédulité et leur obstination à ne pas ajouter foi à ceux qui l’avaient vu ressuscité. Et il leur dit : «Allez dans le monde entier, proclamez l’Évangile à toute la création».


Seigneur Jésus, toi qui nous promets d’être avec nous tous les jours jusqu’à la fin du monde, donne-nous, appuyés sur le témoignage de nos frères et sœurs aînés dans la foi, de ne jamais nous lasser de t’annoncer, même quand viennent les railleries, le mépris et les contradictions. Donne-nous de vivre à la fois solidaires de ce monde auquel nous appartenons et tendus vers les réalités d’en-haut où tu nous précèdes et nous prépares une place.