La Nuit de lumière : l'art au service de l'évangélisation

PDFImprimerEnvoyer

C'est dans le cadre de la Nuit de lumière, organisée tous les deux ans par les Églises catholique, protestantes et orthodoxes de Strasbourg pour fêter la nativité de saint Jean-Baptiste en évangélisant par le biais de l'art, qu'a eu lieu une veillée Alinea – Lettres et foi intitulée «D'eau, d'encre et de feu», ce vendredi 24 juin.

Voir le reportage photos (© FMJ)

 

La Deuxième Ode de Paul Claudel, lue par Ivan Hérisson, du Théâtre national de Strasbourg, en a été la trame. Elle nous a menés de la nuit de la création à la lumière de la résurrection, en passant par les eaux du baptême. D'autres lecteurs – Hélène, Macha, frère Bradford et sœur Marie-Aimée – ont fait écho à ce texte magnifique avec des poèmes de saint Jean de la Croix et de Philippe Jaccottet, ainsi qu'avec un extrait de La Samaritaine, d'Edmond Rostand. Ces œuvres littéraires étaient entrecoupées de chants liturgiques, qui apportaient un éclairage un peu différent, et de pièces de Jean-Sébastien Bach, Claude Debussy ou Michel Mériot interprétées par trois jeunes musiciens talentueux, Anaëlle, Anne-Sophie et Francis. Après les paroles des hommes, c'est enfin la Parole de Dieu qui a été proclamée, nous invitant à accueillir la Lumière de Dieu dans nos vies – celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses œuvres soient reconnues comme des œuvres de Dieu (Jean 3, 21) –, avant que la veillée s'achève dans la prière, avec le grand Salve Regina cistercien.