Fraternité des Familles - engagement et pèlerinage

16-11-2011

Imprimer

«Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, mais c'est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous donniez du fruit» (Jean 15,16)

À l'issue de la liturgie dominicale du 6 novembre, les membres de la Fraternité des Familles de Strasbourg se sont réunis pour leur engagement annuel. Sous le regard bienveillant du Christ en majesté, de la Vierge Marie, de saint Jean-Baptiste, des Archanges Michel et Gabriel, des saints Pierre et Paul, Benoît et Odile, patronne de l'Alsace, tous ont invoqué l'Esprit Saint, artisan de toute unité : «Jésus, Toi qui as promis d'envoyer l'Esprit à ceux qui te prient, ô Dieu, pour porter au monde ton feu, voici l'offrande de nos vies».

Voir le reportage photos (© FMJ)

 

Après la lecture biblique, frère Jean-Renuel les a exhortés à prendre conscience que, comme chrétiens, ils étaient un signe de contradiction pour le monde. À l'appel de son nom, chaque famille s'est avancée vers le tabernacle déposant une bougie et recevant pour chacun de ses membres un saint pour l'année. Sr Noëllie les a alors invités à l'invoquer s'ils étaient tentés de ne pas être fidèles à leur rencontre bimensuelle. Excepté une famille «postulante», les couples ont ensuite prononcé leur formule d'engagement : «Fort du soutien de l'Esprit Saint, moi... dans la spiritualité des Fraternités Monastiques de Jérusalem, je veux vivre ma vocation d'époux(se) et de père (mère) dans ma famille selon l'Évangile, «au cœur des villes, au cœur de Dieu». Je m'efforcerai d'enraciner ma vie dans les sacrements de l'Église, dans la prière personnelle, la lecture des Écritures et du Livre de Vie avec les Fraternités Monastiques de Jérusalem. Je participerai aux réunions et récollections de ma Fraternité. Je m'efforcerai de vivre chaque jour dans une attitude de respect, d'accueil et de simplicité.» Pour conclure, parents et enfants ont déclaré : «Dans la Famille de Jérusalem, aide-moi, Seigneur Jésus, à être ferment de paix et d'unité.»

Un repas fraternel a suivi, puis un pèlerinage à Notre Dame du Chêne, à 20 mn de la ville. Les enfants portaient bien haut le drapeau FMJ des JMJ, et un chapelet fut médité, chaque famille présentant un mystère.  Au retour, un beau coucher de soleil nous a accompagnés. Cette belle journée ensoleillée fut un «clin Dieu» pour tous. Deo gratias.

 


Facebook Google Twitter