Juillet 2014 - Camp des collégiens

PDFImprimerEnvoyer

«Le Seigneur est mon berger»

Cette parole du psaume 22 était le thème du camp collégien qui a réuni 28 jeunes (dont 20 garçons) et quatre frères et sœurs du 10 au 14 juillet. Pour ce camp itinérant en trois étapes, le Seigneur nous a conduits par une transhumance physique et spirituelle et, comme le dit le psaume, nous n'avons manqué de rien, pour refaire nos forces mais surtout pour nourrir nos âmes.

Voir le reportage photos (© FAJ)


Au programme : marche, jeux, services, louange, enseignements et messe quotidienne. Le premier jour nous sommes partis en direction de l'abbaye de Tournay. Le frère hôtelier, frère Martin, a contenu fermement notre exubérante jeunesse pour nous faire rentrer dans le silence monastique. Son désir était de nous faire goûter la vie monastique. Il a particulièrement soigné les garçons qui ont logé dans des cellules identiques à celles des moines. Frère Martin nous a aussi expliqué en détail la vie des moines de
Tournay. La Providence a fait que le jour suivant était la grande fête de la Saint Benoît et nous nous sommes joints à la messe solennelle et aux festivités.


Nous avons ensuite rejoint à pied le village de Cantaous où nous attendaient les Sœurs de Saint Joseph. Nous avons prié avec elles et, le soir, nous avons bravé le mauvais temps pour chanter et écouter la Parole de Dieu autour d'un grand feu qu'elles nous avaient préparé.


La dernière étape fut la plus longue et remplie d'aventures puisqu'il a fallu traverser un torrent (”Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal», dit le psaume 22,4). Elle nous a conduits jusqu'au sanctuaire Notre-Dame de Garaison où Monsieur Lacroix nous a accueillis avec sa gentillesse coutumière. Il nous a même ouvert la salle télé pour que nous puissions regarder la finale de la coupe du monde de football que nous avons vécue avec passion ! Nous avons surtout profité de ce lieu béni pour préparer le moment culminant de notre camp et qui devait le clôturer : le spectacle donné aux parents à Ossun. Ce spectacle racontait la rencontre insolite d'un jeune marcheur fatigué avec une statue de saint Benoît qui parle. Ce fut un succès et, après avoir chanté, jeunes et parents ensemble, nous nous sommes retrouvés dans la joie avant de nous séparer pour continuer le camp, c'est à dire vivre joyeusement l'Évangile, chacun dans nos familles et communautés.

Frère Jean-Marc